Qu’est-ce que la neutralisation de cuve à fioul ?

La cuve à fioul fait partie d’un système de chauffage qui ne dépend pas d’un réseau exploité par une entreprise. Il appartient donc au propriétaire de l’entretenir et de le neutraliser s’il ne souhaite plus l’utiliser. Quel est le principe de ce mode de chauffage, quelle est la procédure à suivre pour enlever sa cuve, et à qui faire appel ?

Comment fonctionne le chauffage au fioul ?

Comme son nom l’indique, le chauffage au fioul est basé sur la combustion de ce dérivé du pétrole. Il nécessite une chaudière et une cuve. La chaleur produite du fioul qui se consume est utilisée pour chauffer l’eau circulant dans les planchers chauffants, les radiateurs et tous les autres appareils permettant de chauffer l’ensemble du logement de manière homogène. La cuve sert à stocker le fioul qui sera ensuite envoyé dans la chambre de combustion de la chaudière. Le brûleur se chargera de le porter à une certaine température. Le brûleur peut être atmosphérique ou à air soufflé, et comprend un gicleur dont la fonction est de pulvériser le fioul et chauffer l’eau à une température variant entre 50 et 90°C, selon le modèle du système. Pour économiser le combustible, certains systèmes comme les chaudières basses températures ne réchauffent pas l’eau qui circule dans circuit de chauffage au-delà d’une certaine température. Le chauffage au fioul est également adapté pour produire de l’eau chaude sanitaire, notamment les systèmes équipés d’une chaudière à condensation. Il est important de procéder à la neutralisation de la cuve à fioul quand celle-ci n’est plus utilisée, car il est interdit de la laisser en l’état.

Les étapes à suivre lors de la neutralisation d’une cuve à fioul

Changer de source d’énergie implique de procéder à une neutralisation de cuve à fioul. Il s’agit d’une opération encadrée par la loi. Des règles techniques et de sécurité s’appliquent au stockage des produits pétroliers dans les lieux non concernés par la réglementation des installations non classés comme les domiciles de particuliers. Il existe trois étapes essentielles, que la cuve soit enterrée ou aérienne : le dégazage, la neutralisation et l’enlèvement. Le dégazage consiste à se éliminer les vapeurs de fioul emprisonnées dans la cuve. Pour cela, il faut d’abord vider cette dernière. Pour une cuve aérienne, l’opération peut se faire par gravité. S’il s’agit d’une cuve enterrée, il faut utiliser une pompe spéciale. Sachant qu’une cuve est généralement située loin d’une prise électrique, il peut être utile de prévoir une rallonge ou un générateur électrique. Pour faire simple et pour plus de sécurité, il est fortement conseillé de faire appel à un professionnel. La neutralisation proprement dite dépend du type de cuve. La technique de remplissage avec une matière solide et inerte comme le sable est la plus simple pour une cuve enterrée. S’il s’agit d’une cuve aérienne, la méthode de découpage convient mieux. On utilise alors un chalumeau, ou bien une grignoteuse pour limiter les risques d’inflammabilité. Une fois le dégazage et la neutralisation effectués, on peut enlever la cuve. Il est à noter qu’une cuve aérienne doit être transférée dans un centre de traitement adapté à ce type de déchets.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*