Les principales étapes d’un crédit immobilier

L’achat d’une maison passe par de nombreuses péripéties. Cette acquisition comprend différentes étapes qu’il vaut mieux ne pas sauter. Les démarches incluent notamment le parcours pour décrocher un prêt auprès d’une banque crédit immobilier.

Comparer les offres et choisir le crédit immobilier

Après la signature du compromis de vente, le futur propriétaire d’une maison devrait trouver un moyen de payer la somme due. Il lui faut faire le tour des institutions bancaires qui pourraient lui accorder un prêt. Ce serait plus facile de choisir grâce à l’aide d’un comparateur en ligne. Cette plateforme pourrait orienter vers un créancier dans la région ou la filiale d’un grand groupe. Dans les deux cas, il faut procéder à une simulation. Cette étape permet d’évaluer la capacité d’endettement de l’emprunteur ainsi que la durée estimative du remboursement. La manipulation reste entièrement gratuite. Elle n’engage en rien auprès de la banque crédit immobilier. Par ailleurs, le client doit comparer les offres en tenant compte de différents critères, en l’occurrence le taux annuel effectif global. Le TAEG permet d’évaluer le coût total de l’emprunt puisqu’il inclut les frais de dossier, l’assurance ainsi que l’intérêt bancaire.

Obtenir l’accord de principe et monter le dossier d’emprunt

Lorsque l’emprunteur trouve la banque crédit immobilier qu’il lui faut, il devrait entrer en contact avec un conseiller client. La plupart du temps, c’est l’institution financière qui fait le premier pas. Il faudra discuter avec un employé qui apporte davantage d’explication sur les conditionnalités. Ce professionnel peut aussi procéder à une autre simulation pour déterminer la quotité. C’est la capacité à honorer les dettes. Si les deux parties trouvent un terrain d’entente sur le montant et la durée du remboursement, l’emprunteur obtient l’accord de principe. Il faudra directement passer à a préparation du dossier, en commençant par l’ouverture d’un compte bancaire. La demande de prêt comprend plusieurs pièces jointes dont des preuves de solvabilités. Outre les 3 bulletins de paie habituels, il faut des factures de téléphone et une justificative de domicile. Une feuille d’imposition va aussi rassurer le créancier. La requête s’accompagne généralement de cartes d’identité, de l’accord écrit du conjoint. Dans certaines situations, il faut des garanties.

Observer le délai de réflexion et utiliser les fonds 

La soumission des différentes pièces jointes permet d’arriver à un contrat. Ce document scelle l’accord entre la banque et l’emprunteur. Il inclut différentes clauses à lire attentivement. Ces conditions générales de ventes engagent sur une décennie ou plus. Cette durée mérite une mûre réflexion. Il faut envisager tous les scénarios possibles, notamment le remboursement anticipé. L’assurance devrait être décidée en concertation. Il est même recommandé de négocier le taux d’intérêt auprès du prêteur. De manière générale, le souscripteur à un crédit immobilier dispose d’un délai de réflexion. Il a aussi le droit de se rétracter si un doute persiste après la signature du contrat. De toutes les manières, les fonds mettent un certain temps avant d’arriver sur son compte. Cet argent se destine à régler le prix d’une maison qui appartient à la banque jusqu’à la dernière mensualité. Le remboursement commence généralement 30 jours après l’octroi des capitaux.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*