Les merveilles de la colline de Phuket

Les premiers habitants de l’île sont les « Negrito». Ce sont des tribus de nomade appelé « Mon » et de gitans de la mer. Elle est d’abord connue pour sa production d’étain. Puis, les Européens obtiennent une autorisation pour y faire du commerce. C’est à partir de ce moment que les visites touristiques ont commencé.

L’histoire de ce trésor d’Andaman en quelques mots

La nature vit sans entrave à Phuket. Le climat tropical prend soin de rendre la végétation toujours aussi verdoyante. Ses habitants sont accueillants et ont l’habitude de côtoyer les touristes et les voyageurs au quotidien. Ici : https://www.lotusvoyages.ch/thailande/ les gens peuvent voir à l’avance les différents circuits touristiques possibles sur l’île.

Au tout début, la jungle de l’île est impénétrable en raison d’une végétation qui pousse à foison. C’est pour cette raison que les premiers habitants sont entrés par le sillon de chemin qui existait, à l’époque, sur la côte. Son nom devient « Bhuket » sous le règne de Rama V en 1868. Cela signifie : colline. Puis, c’est en 1967 qu’elle obtient son nom actuel.

Elle fut un grand carrefour pour le commerce : étain, toile de coton, différentes sortes d’épices. Ses richesses attirent la convoitise de beaucoup de pays. La Chine et le Japon font partie des étrangers qui ont voulu s’en emparer auparavant. L’histoire raconte également une guerre établie entre le peuple de Phuket et les Français.

Le tourisme : un moteur de développement baigné dans un coin de paradis

Les collines de pierre sont les décors les plus imposants. Puis, à leurs pieds on peut trouver plusieurs bateaux à longues queues. Ils transportent des touristes en quête de découverte et d’aventure. La mer aux couleurs bleu turquoise est calme et à bonne température pour permettre une baignade tout au long de l’année.

La nuit, Phuket est très animé comme elle l’est durant la journée. On y trouve différents établissements comme les bars à fille, les discothèques ou les complexes hôteliers qui effectuent des animations nocturnes diverses.

L’île est frappée par un tsunami très violent en 2004. Les morts sont nombreuses et les dégâts catastrophiques. Les autorités locales ont fait le nécessaire pour qu’elle ne soit pas stigmatisée par cette tragédie naturelle. Aujourd’hui, aucune trace de ce terrible événement n’est visible à travers la ville.

Un art culinaire partagé dans tous les recoins de l’île

Le Homok pla est un dessert que l’on retrouve à Phuket, en plus des calamars et poissons qui sont visibles au niveau des plats locaux. Cette spécialité sucrée est en fait, un flan au lait de coco.

Les nouilles se mangent également de différentes façons : celles qui sont frites comme le Mi hun. Elles se composent de crevettes fraîches, de coquillage, de chou vert et de crustacés. Puis, il y a les vermicelles de riz ou Khanom Chin. Elles s’accompagnent généralement de soupe de curry. Ces derniers sont très puissants et très épicés.

Enfin, on retrouve au menu des tripes de pores qui sont cuites avec des frites et des épices. Elles s’accompagnent de soja grillé.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*