Comment bien choisir son vin sans commettre d’impair ?

Le meilleur moyen de bien connaître les vins est de réaliser un œnotourisme. Mais si vous n’avez pas la possibilité de faire ce genre de voyage et de découverte, vous pouvez vous référer aux astuces suivantes.

Sélectionner un vin en fonction de ce qui est écrit sur son étiquette

C’est vrai, il existe différents types de vins, ne citant que les vins rouges, les vins blancs et les vins rosés. Du coup, vous pouvez vous perdre facilement si vous ne vous êtes jamais intéressé à leur mode de production, à leur mode de conservation et à leur provenance. Donc, la première astuce que l’on peut vous donner est de choisir votre vin en fonction de ce qui est écrit sur son étiquette.

Normalement, la provenance et le cépage d’un vin est indiqué sur cette dernière et ce serait bien si vous tombez sur une bouteille qui est issue de la France ou d’une région de renom qui propose des vins savoureux.

Par la même occasion, il faut aussi que vous privilégiez un vin qui comporte la mention « Mis en bouteille au Château » ou « Mis en bouteille au domaine » car cela justifie la qualité de leur mode de production.

Demander l’avis d’un caviste

Par ailleurs, vous pouvez aussi demander l’avis de votre caviste ou d’un professionnel du vin comme Le Petit Ballonsi vous avez du mal à choisir votre vin. Ce professionnel connaît tous les secrets de la conservation des vins et il pourrait vous conseiller et vous proposer les meilleurs vins en adéquation avec vos goûts et vos besoins. Ainsi, vous n’aurez pas besoin de déguster plusieurs produits avant de trouver le vin idéal.

Ne pas se référer au prix

Vous pensez peut-être que les meilleurs vins sont ceux qui coûtent chers. Eh bien, détrompez-vous car en matière de vin, le prix n’est pas du tout un gage de qualité. Un vin peut par exemple coûter cher car il provient d’une région très loin ou car il n’existe qu’en quantité limitée.

Mais cela ne signifie pas du tout qu’il est bon ou qu’il est savoureux. Un vin que vous procuriez à moins de 10 euros peut être plus meilleur qu’un vin que vous achetiez à 20 euros car celui-ci est plus vieux que les autres.

Se méfier des médailles

Vous pouvez aussi rencontrer des bouteilles qui sont agrémentées par de petites gommettes dorées. En fait, ce sont des médailles d’or que l’on attribue à des vins lorsqu’ils gagnent à des concours ou lorsqu’ils répondent à des exigences. Mais cela ne veut pas dire qu’il s’agit toujours de bons vins. Vous pouvez trouver un vin irréprochable mais qui ne porte pas ces médailles.

Ne pas négliger le millésime

L’autre critère à ne pas négliger aussi est le millésime. Pour votre information, il s’agit d’un indicateur très important qui justifie la qualité d’un vin. Il correspond à l’année pendant laquelle la matière première du vin a été récoltée, c’est-à-dire le raisin.

Et selon les recherches, les conditions météorologiques varient d’une année à une autre et peuvent influer sur la qualité du vin. De ce fait, un vin conçu en 1990 ne ressemble pas au vin conçu en 2000 et il y a ce qu’on appelle les bonnes et les mauvaises années.

Ne pas trop investir sur des vins jeunes

Enfin, il vous est conseillé de ne pas trop investir sur des vins jeunes de type rosé ou Beaujolais car ces vins ne se bonifient pas avec l’âge et ne sont pas faits pour être conservés. Vous pouvez les acheter si vous souhaitez les consommer dans la journée ou à une date précise.

En revanche, vous devez miser sur d’autres bouteilles, notamment sur des vins rouges ou sur des vins blancs, si vous envisagez encore de les stocker. Vous pouvez même acheter ces derniers en carton si vous voulez les conserver, car plus ils sont vieux, plus ils sont savoureux.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*