Claire Litzler rejoint l’Académie des Jeunes Talents – Edition 2020

Nous saluons aujourd’hui l’initiative de l’Académie des Jeunes talents pour avoir propulsé sur Youtube la musicienne Claire Litzler.

Accompagnée de son vibraphone, Claire a dernièrement participé à The Voice. Percussionniste professionnelle, très jeune cette candidate découvre la musique en commençant par le piano puis s’oriente vers les percussions classiques. Nous sommes fier d’avoir contribué à son succès.

Voici sa Biographie :

Percussionniste, née en 1990 à Saint-Louis. Elle débute le piano au Conservatoire de Saint-Louis à l’âge de 5 ans puis s’intéresse rapidement à la famille des percussions. A l’âge de 17 ans, elle intègre le conservatoire de Strasbourg en percussions classiques et y obtient le diplôme d’études musicales, le diplôme national supérieur de musicien professionnel, le diplôme d’Etat de professeur de percussions et la licence de musicologie. Elle part alors continuer ses études à la Haute Ecole des Arts de Bern, où elle obtient son Master en interprétation et pédagogie musicale en juin 2017.

Encore BRAVO pour son admission au sein de la team de l’Académie des Jeunes Talents.

D’après nos recherches, cette école n’est pas ouverte au Gand public, pour intégrer la team de l’académie des jeunes talents vous devez avoir été préalablement présélectionné par e-mail par l’un des responsables de recrutement. Effectivement cette académie est administrée par un jury en quête d’une poignée de créateurs. SEULEMENT 100 CRÉATEURS EN FRANCOPHONIE SONT ADMIS POUR l’ÉDITION 2020-2021.

Cette école placée sous le signe de la créativité et l’apprentissage accompagne les nouveaux talents dans le développement de leurs projets artistiques et dans le développement de leurs entreprises. Le tout dans un esprit d’entraide dédiée à la co-création !

Bravo pour ce concept innovant que nous sommes fier de vous présenter.

Laurent – Redacteur en chef.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*